JOURNEES DE L'AFAR

Journée de l'Afar : Pathologie duelle - Prise en charge intégrale des comorbidités addictives en psychiatrie


En visioconférence

Formation non DPC

le 05/04/2022

1 jour

330,00 €

1596 1 2022 INTER

INTRODUCTION
  • Le concept de pathologie duelle est né en Espagne au début des années 80. Aujourd'hui pour nos voisins, la prise en charge psychiatrique est conçue en tenant compte des addictions du patient. Le développement théorique nous amène à réfléchir et appréhender la symptomatologie psychiatrique et addictive comme faisant partie d'un même syndrome ou trouble. L'objectif de cette journée est d'aborder les concepts basiques de la pathologie duelle et les réponses thérapeutiques et pharmacologiques les plus adaptées à chaque situation. Dans un second temps, nous aborderons et adapterons les recommandations de bonnes pratiques avec les dernières mises à jour en psychopharmacologie.

PRÉ-REQUIS
  • Pas de pré-requis

INTERVENANTS
  • Dr Federico Caro-Rojas, psychiatre, addictologue, praticien hospitalier, chef de service.

CONTENU
  1. COMPRENDRE LE CONCEPT DE PATHOLOGIE DUELLE ET SON ÉVOLUTION
    - Qu'est ce qu'une pathologie duelle ?
    - Quelle est la différence entre addiction chez un patient psychiatrique et pathologie duelle ?
    - Quelles perspectives de développement en France ?
    - Echanges avec les participants
  2. Quelle est la différence entre addiction chez un patient psychiatrique et pathologie duelle ?
  3. Quelles perspectives de développement en France ?
  4. LE PATIENT DUAL AVEC SYMPTOMATOLOGIE DES TROUBLES DE L'HUMEUR OU ANXIEUX
    - Prise en charge des addictions chez un patient anxieux.
    - Un patient déprimé aime bien la cocaïne? et le maniaque aussi !
    - L'alcoolo-dépendance génère des symptômes dépressifs, et le déprimé se soulage en buvant.
    - Pourquoi faudrait-il sevrer des benzodiazépines si le patient se sent bien avec ?
  5. Un patient déprimé aime bien la cocaïne? et le maniaque aussi !
  6. L'alcoolo-dépendance génère des symptômes dépressifs, et le déprimé se soulage en buvant.
  7. Pourquoi faudrait-il sevrer des benzodiazépines si le patient se sent bien avec ?
  8. LE PATIENT DUAL ET LES TROUBLES PSYCHOTIQUES
    - Le schizophrène se soigne avec le cannabis, n'est-ce pas ?
    - Une BDA (bouffée délirante aigüe) causée par des hallucinogènes ne nécessite pas de traitement ?
    - Pourquoi un schizophrène perd-t-il quinze ans d'espérance de vie ?
    - Echanges avec les participants.
  9. Une BDA (bouffée délirante aigüe) causée par des hallucinogènes ne nécessite pas de traitement ?
  10. Pourquoi un schizophrène perd-t-il quinze ans d'espérance de vie ?
  11. LES TRAITEMENTS DE SUBSTITUTION ET LES CANNABINOÏDES CHEZ LE PATIENT DUAL
    - Quand prescrire et quand arrêter une substitution aux opiacés ?
    - Faudrait-il prescrire des nicotiniques à tous les fumeurs ?
    - À qui prescrire le cannabis médicinal ?
    - Echanges avec les participants.
  12. Faudrait-il prescrire des nicotiniques à tous les fumeurs ?
  13. À qui prescrire le cannabis médicinal ?

Vous êtes le futur stagiaire

Partager
cette formation

S'inscrire à
cette formation

Demander
plus d'informations
Vous souhaitez former un ou plusieurs agents

Partager
cette formation

Inscrire un agent
à cette formation

Demander
un devis INTRA

LES FORMATIONS QUI POURRAIENT VOUS INTERESSER
Voir tous les formations en « JOURNEES DE L'AFAR »